Linux

Améliorez votre bibliothèque musicale Linux avec DeaDBeeF

Il existe une tonne d’excellents lecteurs de musique pour Linux, et la plupart d’entre eux sont très suivis. Qu’est-ce qui distingue DeaDBeeF ? En un mot, c’est la personnalisation. DeaDBeeF est aussi proche d’un lecteur de musique de bricolage que vous obtiendrez sans passer par la ligne de commande.

DeaDBeeF vous permet de personnaliser l’intégralité de la disposition de votre lecteur de musique, l’organisation de votre bibliothèque et les informations affichées lorsque vous écoutez une chanson. De plus, il est hautement extensible et il existe de nombreux excellents plugins qui ouvrent encore plus d’options pour personnaliser et contrôler votre expérience d’écoute.

Installer DeaDBeeF

Même si DeaDBeeF est très apprécié, il n’est étonnamment pas présent dans de nombreux référentiels de distribution, donc les étapes pour l’installer varient en fonction de la version de Linux que vous utilisez.

Ubuntu

DeaDBeeF n’est pas dans les dépôts Ubuntu par défaut, mais comme pour tant de choses, il existe un PPA. Commencez par l’ajouter à votre système.

Vous pouvez installer DeaDBeeF normalement avec Apt.

Debian

Comme Ubuntu, il n’y a pas non plus de paquet pour DeaDBeeF dans les référentiels Debian par défaut. Cependant, le fantastique référentiel deb-multimedia propose les dernières versions de DeaDBeeF ainsi que de nombreux autres logiciels multimédias. Commencez par télécharger le package de clés GPG.

Ensuite, installez le package pour importer la clé.

Lorsque cela est fait, créez un fichier dans « /etc/apt/sources.list.d/deb-multimedia.list », et ouvrez-le dans votre éditeur de texte préféré. Placez la ligne suivante à l’intérieur.

Sauvegarder et quitter. Mettez à jour Apt pour ajouter le référentiel.

Enfin, installez DeadDBeeF.

Feutre

DeaDBeeF n’est pas disponible dans les dépôts Fedora par défaut, mais il l’est dans RPMFusion. Si vous ne l’avez pas déjà fait, activez le référentiel sur votre système.

Une fois RPMFusion activé, vous pouvez continuer et installer DeaDBeeF normalement.

Arch Linux

DeaDBeeF est disponible directement dans les principaux dépôts Arch. Installez-le avec Pacman.

Psssssst :  Qu'est-ce que Gnome et KDE sous Linux ?

Importez votre bibliothèque

Ouvrez DeaDBeeF. Il se trouve généralement dans la section Son et vidéo du menu de votre bureau. Lorsque vous l’ouvrez pour la première fois, une chose devrait devenir très claire : DeaDBeeF est super simple par défaut. Si vous êtes arrivé en vous attendant à quelque chose de fantastique, DeaDBeeF n’est probablement pas pour vous. La force (et certains diraient la faiblesse) de DeaDBeeF est qu’il exige une personnalisation. Vous pouvez le faire ressembler et agir comme vous le souhaitez.

DeaDBeeF n’a pas ce que vous pensez généralement comme une bibliothèque. Tout dans DeaDBeeF est une liste de lecture. Pour importer votre bibliothèque musicale, il vous suffit d’ajouter le dossier où elle se trouve. Cliquez sur « Fichier » dans le coin supérieur gauche de votre écran, puis sélectionnez « Ajouter un ou plusieurs dossiers ».

DeaDBeeF ouvrira une fenêtre de navigateur de fichiers. Utilisez-le pour naviguer jusqu’à l’endroit où votre musique est stockée. Une fois que vous l’avez, ouvrez-le.

Bibliothèque de bœuf mort

DeaDBeeF se mettra au travail en ajoutant vos fichiers musicaux à la liste de lecture. Selon la taille de votre bibliothèque musicale, cela peut prendre quelques minutes. Quand c’est fait, vous pouvez cliquer sur une chanson pour commencer à la jouer.

Personnaliser DeaDBeeF

Une fois votre musique importée, vous pouvez commencer à configurer votre nouveau lecteur de musique selon vos besoins. Bien qu’il soit impossible de présenter toutes les configurations possibles que vous pouvez choisir ou même la plupart des fonctionnalités, ce guide tentera de vous fournir suffisamment de connaissances pour commencer.

Vous pouvez personnaliser presque tout dans DeaDBeeF via le mode Conception. Vous pouvez l’activer à tout moment en cliquant sur « Afficher » et en cochant la case Mode de conception.

Disposition de bœuf mort

Lorsque le mode conception est activé, vous pouvez cliquer avec le bouton droit dans n’importe quelle section de l’écran pour afficher les options de conception. La section que vous sélectionnez deviendra également bleue pour mettre en évidence exactement ce que vous personnalisez. Pour commencer, faites un clic droit dans votre bibliothèque musicale. Supprimez cette section.

Cliquez à nouveau avec le bouton droit de la souris et sélectionnez « Insérer ». Vous verrez une liste des types de modules disponibles. DeaDBeeF se décompose en ce qui revient essentiellement à divers blocs de construction. Ces blocs peuvent occuper les différentes sections de votre fenêtre. Ce que vous venez de supprimer était un bloc « Playlist ». Il existe plusieurs autres variantes de la « Playlist », dont une avec des onglets pour passer d’une liste de lecture à l’autre active.

Avant d’entrer dans tout cela, cependant, vous devez d’abord configurer des sections réglables pour diviser l’écran. Ces sections sont une section « Splitter ». Vous avez la possibilité de diviser « gauche et droite » ou « haut et bas », ce qui dépend entièrement de vous.

Après avoir divisé l’écran, vous pouvez faire glisser la barre entre les sections pour ajuster les tailles. Vous pouvez également cliquer avec le bouton droit sur l’une des sections et les diviser à nouveau avec un autre « Splitter ». Passez du temps à configurer votre mise en page selon vos spécifications.

Modules de bœuf mort

De là, vous pouvez commencer à brancher des modules dans les sections que vous venez de mettre en place. Faites un clic droit sur chacun d’eux et choisissez le module que vous souhaitez occuper cet espace. N’oubliez pas qu’au moins un doit être votre liste de lecture.

Pour une dernière note sur le mode conception, cliquez avec le bouton droit sur la barre de recherche en haut de votre écran. Il devient bleu aussi. Vous pouvez également personnaliser même les commandes du lecteur. Assurez-vous simplement de laisser de la place pour tout ce dont vous avez besoin.

Liste de lecture Deadbeef personnalisée

DeaDBeeF permet de personnaliser le module standard « Playlist » pour changer la façon dont il affiche votre musique. Quittez le mode conception et faites un clic droit dans la section supérieure de votre liste de lecture, puis sélectionnez « Regrouper par ». Ces différents regroupements changeront l’apparence de votre liste de lecture. En cliquant avec le bouton droit dans cette zone, vous pouvez également réorganiser, ajouter et supprimer des colonnes de la disposition de votre liste de lecture.

Installation de plugins

L’un des autres principaux arguments de vente derrière DeaDBeeF est les nombreux plugins disponibles pour celui-ci. Les développeurs ont organisé une liste des meilleurs plugins que vous pouvez utiliser pour personnaliser encore plus le lecteur.

Beaucoup de ces plugins sont en fait de nouveaux modules que vous pouvez ajouter à différentes sections du lecteur. Une fois que vous avez installé vos plugins, ils apparaîtront dans la liste lorsque vous en ajouterez un nouveau en mode Conception.

Pour installer un plugin, téléchargez et extrayez les fichiers « ddb », puis copiez ces fichiers dans « ~/.local/lib/deadbeef/ ». Vous devrez également redémarrer le lecteur pour qu’ils s’affichent également.

Comme vous pouvez le voir, DeaDBeeF est une merveilleuse option pour les accros de la personnalisation et les minimalistes. Il offre un ensemble de commandes et de fonctions audio de premier ordre pour gérer votre musique, et les options de personnalisation en font ce que vous voulez qu’elle soit. Parce que DeaDBeeF est très apprécié des fans de Linux et que le projet est toujours en développement très actif, attendez-vous à ce que celui-ci ait un brillant avenir.

Cet article est-il utile ? Oui Non

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour pouvoir visualiser le contenu de la page. Pour un site indépendant avec du contenu gratuit, c’est une question de vie ou de mort d’avoir de la publicité. Merci de votre compréhension! Merci