Design graphique

Utiliser des épreuves d’impression peu coûteuses pour vérifier un projet

Une blueline est une épreuve réalisée par un imprimeur commercial et présentée à un client dans le but de vérifier les éléments d’un travail d’impression qui a été photographié, décapé et imagé. Les négatifs à partir desquels les plaques pour la presse seront fabriquées sont reproduits sur un papier fin sensible à la lumière bleue. Le texte et les images apparaissent tous en bleu foncé sur le papier bleu clair, d’où le nom de l’épreuve.

Objectif des lignes bleues

Les lignes bleues sont utiles pour confirmer que les polices n’ont pas été remplacées par d’autres polices moins souhaitables, que les numéros de page d’un livre ou d’un bulletin d’information sont dans le bon ordre et que les éléments d’un projet d’impression semblent tous être positionnés correctement.

Le papier sur lequel sont réalisées les lignes bleues peut être imagé des deux côtés, puis coupé et plié pour montrer que chaque page est reculée jusqu’à la bonne page, que toutes les pages sont en ordre et que chaque page est centrée ou positionnée comme prévu par le client. Une ligne bleue montre également toute rayure ou tout défaut dans les négatifs.

Lorsqu’un client approuve une épreuve blueline, les plaques d’impression sont alors exposées à partir des mêmes négatifs qui ont été utilisés pour réaliser la blueline.

A lire  Dessiner des polygones et des étoiles dans InDesign

Avantages de l’utilisation des lignes bleues

  • Les Bluelines sont des preuves peu coûteuses.
  • Ils sont imagés à partir du même film que celui qui sert à fabriquer les plaques.
  • Les modifications ou corrections sont plus faciles à apporter et moins coûteuses à ce stade du processus d’épreuvage.
  • Ils montrent les pages du livre dans l’ordre et reculées.
  • Les lignes bleues montrent la taille finale et les plis.

Les lignes bleues à l’ère numérique

Certains imprimeurs commerciaux utilisent encore des films pour fabriquer des plaques et des lignes bleues traditionnelles, mais de nombreux imprimeurs sont passés à des flux de travail entièrement numériques. Le terme « blueline » est toujours d’actualité, bien que la nouvelle épreuve portant ce nom ne soit pas bleue. La blueline numérique est réalisée à partir des fichiers électroniques imposés qui seront brûlés sur les plaques d’impression ou envoyés directement à la presse. La qualité de l’épreuve n’est pas la qualité d’impression ou la précision des couleurs, mais – tout comme les lignes bleues traditionnelles – elle est utilisée pour confirmer la position des éléments et la précision de la pagination. L’épreuve est généralement imprimée sur les deux faces d’un papier blanc fin, puis découpée et, le cas échéant, cousue pour former un livre ou un bulletin d’information.

Autres types de preuves

Les imprimeries commerciales proposent généralement une épreuve numérique couleur pleine couleur et précise. Ce type d’épreuve est utilisé spécifiquement pour juger de la qualité des images et de la précision des couleurs. Le papier est généralement imprimé d’un côté et épais, de sorte que cette épreuve n’est pas sauvegardée pliée à la taille. Si le client approuve l’épreuve couleur, celle-ci est remise au technicien de presse, qui fait correspondre la couleur sur la presse. Ce type d’épreuve est plus cher qu’une épreuve bleue.

A lire  Guide pour l'utilisation efficace des polices en gras dans la mise en page

Les épreuves de presse sont moins courantes que par le passé car les épreuves couleur numériques montrent bien la qualité du produit fini. Toutefois, des épreuves de presse sont toujours disponibles. Dans ce cas, tout le travail effectué pour imprimer un travail est terminé jusqu’à un certain point. Le technicien de presse met en place les plaques et les encres avant d’exécuter une feuille imprimée sur le papier spécifié pour le travail. Cette épreuve de presse est présentée au client. Le technicien de presse attend que le client revoie l’épreuve. Si elle est approuvée, le travail est exécuté. Si le client apporte une modification, le travail est retiré de la presse et reprogrammé pour un autre jour ou une autre heure. C’est une option d’épreuvage très coûteuse.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour pouvoir visualiser le contenu de la page. Merci